Découvrez notre magasin à Machecoul : cliquez ici                                                        

1                                        

 

 

Cette technique permet d’aller chercher le poisson à grande distance. Plutôt qu’un nombre de prises, il s’agit souvent de sélectionner des poissons plus gros, ceux-ci se tenant plus volontiers au large.

La pêche à l’anglaise se pratique généralement avec une canne de 3,90 m à 4,50 m, équipée d’une douzaine d’anneaux, et un moulinet garni de fil généralement de 14 à 18 ou 20 centièmes. Mais il existe des cannes de 3.00 m à 5.80 m. Elle est particulièrement indiquée en plan d’eau ou rivière lente, pour des pêches allant de 15 à plus de 50 mètres du bord.

Les principes du montage de la ligne sont les mêmes que pour la pêche à la grande canne, puisqu’il s’agit d’équilibrer au plus juste un flotteur devant signaler la touche. Les éléments constituant cette ligne sont par contre spécifiques à cette technique de pêche.

Le fil qui garni le moulinet à raison de 120 à 150 mètres doit avoir comme caractéristique de couler. Il est en effet indispensable de noyer toute la longueur de fil comprise entre le flotteur et la pointe de la canne, au risque de voir cette bannière dériver en surface, poussée par le vent, et entraîner la ligne loin du coup. On utilise donc un fil spécial anglaise, qui sera régulièrement dégraissé sur la bobine du moulinet pour faciliter son enfoncement dans l’eau.

Le bas de ligne est généralement relié à la ligne par un mini émerillon limitant les risques de vrillage lors des récupérations successives du fil. L’esche classique pour cette technique de pêche étant l’asticot, ces risques de vrillage du bas de ligne sont importants, car la vitesse de récupération de la ligne provoque une action de rotation très rapide de l’hameçon esché, un peu comme une hélice de bateau.

Le flotteur pour la pêche à l’anglaise est très caractéristique. Le plus utilisé est le waggler, fixé sur la ligne par un seul point, à sa base. Il est fixe pour les pêches où le fond n’excède pas la longueur de la canne, ou coulissant au-delà. Les poids de flotteur sont beaucoup plus importants que pour la pêche à la canne classique puisque c’est cette masse qui va définir la distance et permettre le lancer. Plus la distance de pêche est grande, plus il faut utiliser un poids de flotteur important. Il n’est pas possible, même avec une canne anglaise puissante de pêcher à 40 mètres avec un flotteur de 3 g. Une pêche à très longue distance peut se pratiquer avec des flotteurs allant jusqu’à 20 g ou plus, mais, s’il est parfaitement équilibré, un tel montage offrira une grande sensibilité et permettra de prendre sans difficulté des poissons même de taille modeste.

La pêche à l’anglaise était encore peu pratiquée il y a une vingtaine d’années en France. Petit à petit elle s’est développée, d’abord dans le milieu de la compétition, puis plus généralement. Les sensations qu’elle procure sont incomparables, tant la défense du poisson est directement transmise au pêcheur par l’action de la canne.

L’apprentissage de cette technique est en outre très facile, du moins pour une pêche en fixe, le coulissant étant un peu plus délicat à utiliser (pour le sondage et le montage). Pour peu que l’on respecte quelques principes simples de répartition des plombs, les risques d’emmêlage ne sont pas plus importants que pour une ligne de pêche au coup classique.